Investissement appartement au Maroc à des prix attractifs à moins de trois heures d'avion


Soleil, mer et palmiers à moins de trois heures de vol. Depuis quelques années les européens et parmi euxer les Français plébiscitent les achats appartements au Maroc.

appartement avec piscine, palmeraie, plage, ... Oui on est bien au Maroc, et s'offrir un petit coin de paradis à seulement quelques heures d'avion au tarif low cost qui plus est - séduit de plus en plus. Selon les dernières données du ministère des Affaires étrangères 38.800 Français, sont ainsi établies de façon permanente au Maroc, et 40.000 autres y résident plusieurs mois par an.

Des programmes appartements, destinés à cette clientèle fleurissent un peu partout dans tout le pays. Le Maroc est devenu depuis quelques années le nouvel eldorado, l'endroit oû il est intéressant d'investir. Car le Maroc offre de bonnes opportunités car l'appartement y reste globalement peu cher par rapport à la France. Des produits haut de gamme et des biens d'exceptions comme les appartements sur la corniche de Casablanca vendues aux alentours de 700.000 euros sont de bons investissements.

Les atouts du Maroc

Les atouts du Maroc restent assez clairs et grands pour ceux qui veulent y investir et en particulier les français, car c'est une destination à moins de 3 heures d'avion, avec en plus un billet aller-retour qui peut coûter moins de 200 euros et une population francophone accueillante.

Logement Beaucoup moins cher au Maroc qu'en France

Les prix au Maroc sont aujourd'hui nettement moins élevés que dans la plupart des pays d'Europe. Au Maroc, l'appartement est de quatre à cinq fois moins cher qu'en France. Avec des appartements de très haut de gamme entre 800 000 euros et un million d'euros. En plus, la vie est moins chère au Maroc. Par exemple, une femme de ménage qui travaille à temps plein est rémunérée à moins de 300 euros par mois. De plus on peut devenir propriétaire d'un logement économique de 40 à 50 m2 à partir de 30 000 euros. Ceux qui ont 250 000 ou 300 000 euros à investir peuvent se payer une appartement très confortable dans un domaine sécurisé.

Investir dans des riads ?

Ces petits paradis restent accessibles, à partir de 90 000 € pour 100 m2 au minimum.

à Marrakech, Essaouira, Meknès, Fès ou Rabat, depuis dix ans, les Européens, et parmi eux de nombreux Français, ont acheté ces maisons traditionnelles au cœur des villes mais à l'abri des regards, organisées autour d'un patio de style arabo-andalou, avec une fontaine et une végétation soignée.

Il faut dire que ces riads restent accessibles à partir de 90 000 € pour 100 m2 au minimum. Certains se négocient à 75 000 €, à rénover. Neufs, climatisés, gardés, des «néoriads» sont proposés à 164 000 €. Les plus luxueux peuvent être acquis à 300 000, 500 000, voire plus de 900 000 € pour 700 m2 à Marrakech.

Investir en maisons d'hôtes au Maroc ?

Originaires de Cahors, Fanny et Bernard se sont posés dans le Sud, dans la vallée du Draa, en 2004. Ils ont investi dans une belle maison et 2 500 m2 de terrain, pour leur projet de chambres d'hôtes, à Agdz, petite ville entre Ouarzazate et Zagora. Les sept chambres et deux suites affichent presque toujours complet

Même succès pour Michel et Colette, depuis 2001, dans leur casbah du appartementge berbère de Tamdaght. Après avoir tenu plusieurs restaurants en Avignon et un hôtel à Anduze, ils s'y sont offert des ruines et les ont restaurées. «Les salaires du personnel sont moins élevés qu'en France, avec un smic hôtelier à 200 € environ.

Les chambres d'hôtes, Roger Delorme, retraité parisien, y est pourtant venu par hasard. Il allait jouer au golf à Marrakech, jusqu'au jour oû il y a racheté un riad, comme résidence secondaire, dans un quartier chic de la Médina. Il y vit six mois par an. Des hôtes l'occupent en son absence. «Déjà restauré par une Française, il était à vendre, il y a plus de dix ans, 1,6 million de francs (244 000 € environ), et on m'a conseillé de garder son statut de chambre d'hôtes.»